Mémoire DU d’histoire de la médecine 2017 Université Paris Descartes.


Burrowes Renaud

Docteur en biologie marine
Diplômé d’université en histoire de la médecine
Publications en relation avec l’histoire :
BURROWES R. & PARISI B.M. 2003 - Du "Jardin royal" au "Jardin des Plantes" : quatre siècles de botanique à Paris. La Garance Voyageuse 62 : 12-16.
BURROWES R. 2015 - Histoire du goitre et de son traitement par la chirurgie ou l’usage d’algues marines - Mémoire de D.U.d’histoire de la médecine, 32p. + Illustrations.
BURROWES R. 2016 - Jean-Nicolas Corvisart, un barbiste devenu médecin de Napoléon 1er. L’écho Barbiste. Decembre 2016 : 9-11.
BURROWES R. 2017 - Alphonse Laveran - Mémoire de master class d’histoire de la médecine, 35p.


Résumé.

 :

Histoire du goitre

Le goitre est une maladie caractérisée par une hypertrophie de la glande thyroïde. Son histoire remonte à près de 3000 ans avant J.C., période à laquelle les premières descriptions de cette pathologie apparaissent.
Bien entendu, l’histoire du goitre est intimement liée à celle de la connaissance de la glande thyroïde initialement décrite par Galien (121-215) puis nommée par Thomas Wharton (1614-1673). La fonction de cette glande reste inconnue jusqu’au XJXe siècle et les goitreux, en raison de l’incompréhension de l’origine de leur pathologie, sont persécutés durant plusieurs siècles.
Bien que les traitements chirurgicaux du goitre semblent remonter au papyrus d’Ebers (1550 avant J.C), les thyroïdectomies pratiquées jusqu’au XIXe siècle sont presque inévitablement suivies du décès du patient. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle, grâce aux progrès de l’anesthésie et des méthodes d’asepsie et d’antisepsie, qu’une chirurgie du goitre se développe. Au cours des XIXe et XXe siècles les techniques chirurgicales sont révolutionnées en particulier par 7 grands chirurgiens, nommés les « 7 magnifiques » : Albert Théodore Billroth (1829-1894), Emil Théodore Kocher (1841-1917), William Stewart Halsted (1852-1922), Charles Horace Mayo (1865-1939), Georges Washington Crile (1864-1943), Frank Howard Lahey (1880-1953) et Thomas Peel Dunhill (1876-1957).
L’usage des algues marines pour traiter le goitre est millénaire mais la compréhension du lien entre le goitre, la carence iodée et la présence d’iode dans les algues n’a été faite qu’après la découverte en 1811, par Bernard Courtois (1777-1838) de cet élément chimique. Cette découverte a permis une lutte efficace contre certains types de goitres et l’annonce, certainement prématurée, de son éradication dès 1869. Il faut attendre le début du XXe siècle, avec en particulier les travaux de Marine et Kimball (1917), pour voir se généraliser l’usage du sel iodé pour prévenir la carence en iode à l’origine du goitre endémique.
La carence iodée et le goitre sont actuellement un problème majeur de santé publique et l’histoire de cette maladie se poursuit au XXIe siècle.

Mots clé : goitre, histoire, thyroïde, chirurgie, algues, iode}

Abstract : Goiter history and treatment by surgery or seaweeds by Renaud Burrowes.

Goiter is caracterised by thyroid gland hypertrophy. This pathology was first described around 3000 years B.C.
lts history is very close to thyroid gland knowledge which was first described by Galen (121-215) and named by Thomas Wharton (1614-1673). This glands function remains unknown up to the XIXth century. This is why goitrous patients were persecuted during centuries.
Although goiter surgical treatment seems to have started at the time of Eber’s papyrus (1550 B.C.), thyroidectomies are almost inevitably followed by patient death until XIXth century. At the end of XIXth an XXth centuries, surgical techniques are revolutionized particularly by seven surgeons called « the magnificentsevem> : Albert Théodore Billroth (1829
- 1894), Emil Théodore Kocher (1841-1917), William Stewart Halsted (1852-1922), Charles Horace Mayo (1865-1939), Georges Washington Crile (1864-1943), Frank Howard Lahey (1880-1953) and Thomas Peel Dunhill (1876-1957).
Seaweeds were first used to treat goiter one thousand years ago but the link between goiter, iodine deficiency and iodine in seaweeds was only understood after this chemical element was discovered by Bernard Courtois (1777-1838). This discovery allowed an effective fight against some goiters and the premature announcement of the stamping out of goiter in 1869.
At the XXth century beginning, thanks to Marine & Kimball’s work (1917) the iodine salt uses to prevent iodine deficiency and endemic goiter was widespread.
Iodine deficiency and goiter are a continuing public health problem. Therefore this desease continues its history at the XXIth century.

(key words : goiter, history, thyroïd, surgery, seaweeds, iodine)

Ce mémoire est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU d’histoire de la médecine. Ce document est mis à disposition de l’ensemble de la communauté universitaire élargie.
Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.
D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).