Mémoire Master Class 2017 d’histoire de la médecine Université René Descartes Paris


Cherif Driss

(écrire à l'auteur)

Chirurgien généraliste Tunisien
Président de la Société Tunisienne d’Histoire de la Médecine et de la Pharmacie.
o « Histoire de la chirurgie herniaire » - Rapport présenté au 39ème congrès de l’Association Tunisienne de Chirurgie Tunis - 1er au 03 mars 2018.
o « D’Ibn Al-Nafis à William Harvey : L’histoire d’une découverte » : Mémoire pour le Master Class d’Histoire de la Médecine – Faculté de médecine René Descartes – Paris – Janvier 2018.
o « Histoire des femmes médecins dans le monde arabo-musulman » Revue Clystère - Avril 2016.
o « Histoire des femmes médecins dans le monde arabo-musulman » : Mémoire pour le DU d’Histoire de la Médecine – Faculté de médecine René Descartes – Paris – Juin 2014.
o « Al Moristan ou l’hôpital dans le monde arabo-musulman » : Histoire des sciences médicales – Tome XLVII – N° 2 – 2013 – pp 169 – 176.
o « Histoire des femmes médecins » : Le bulletin du généraliste, revue éditée par la Société des Médecins Généralistes de Tunisie- Tunis - 2011
o « Histoire des sutures » : Tunisie Orthopédique – Année 2010, Vol 3, N°2, pp 121 – 123.


Télécharger le mémoire :
D’Ibn Al-Nafis à William Harvey L’histoire d’une découverte
Par Driss Cherif

Conclusion

L’histoire de la découverte de la circulation sanguine est passionnante à plus d’un titre. Elle s’est réalisée par le biais d’un long parcours entre les deux rives de la Mer Méditerranée, qui a permis l’éclosion et le développement d’échanges culturels et scientifiques entre l’Orient et l’Occident.
Cette histoire a commencé au treizième siècle à Damas avec la naissance d’Ibn Al-Nafis. Elle est passée par le Caire où Ibn Al-Nafis a réalisé ses travaux permettant la découverte de circulation pulmonaire.
Puis elle est arrivée à Padoue en Italie où de grands noms de la médecine de la chaire d’anatomie de Padoue et en particulier Fabrice d’Acquapendente, ont entrepris des recherches importantes dans le domaine de l’anatomie permettant d’ouvrir la voie à William Harvey de décrire la grande circulation sanguine à Londres en 1628.
Puis cette histoire a atterri à Berlin et Fribourg où le médecin égyptien Al-Tattawi a découvert en 1924 le manuscrit du Commentaire de l’Anatomie du Canon d’Ibn Al Nafis.
Ce qui a permis de remettre les pendules à l’heure, et de mieux comprendre la découverte de la circulation sanguine.

Ce mémoire est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).