Mémoire DU d’histoire de la médecine 2016 Université Paris Descartes.


Vannier Stéphane

(écrire à l'auteur)

Praticien hospitalier neurovasculaire CHU Pontchaillou Rennes
DU histoire de la médecine 2016 Université Paris Descartes

Publications scientifiques +++


Télécharger le mémoire :
Histoire du Scorbut et de la vitamine C

Résumé

Maladie décrite dès l’Antiquité, le scorbut a connu ses tristes « heures de gloire » avec l’exploration de mondes nouveaux. Cette « peste des mers » a aussi fait de nombreuses victimes sur terre, entre autre lors des guerres et des famines. Le scorbut est à l’origine du premier « essai clinique ». Récompensant ses découvreurs des prix Nobel de médecine et de chimie, la vitamine C va profiter de l’essor de l’industrie pharmaceutique et de la publicité au XXe siècle. De nos jours le scorbut persiste dans les populations les plus précaires et fragiles. Cette maladie « historique » n’est que trop d’actualité.

Mots clés : Vitamine C, scorbut, peste des mers

Abstract :

History of vitamin C and scurvy

Scurvy was described since ancient times and knew its glorious hours with the exploration of new worlds. The plague of the sea made numerous victims on earth during the wars and the famines. The scurvy is at the origin of the first "clinical trial". Rewarding her discoverers of Nobel Prizes in Medicine and chemistry, the vitamin C is going to take advantage of the development of the pharmaceutical industry and of the advertising in the XXth century. Nowadays scurvy persists among precarious and poor populations. This “historic” disease remains relevant.

Keywords : Vitamin C, scurvy, plague of the sea

Ce mémoire est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).