Mémoire DU histoire de médecine 2019/2020 résumés


AUFFRET Manon

(écrire à l'auteur)

Docteur en Pharmacie
Master 2 Recherche Sciences Biomédicales, Neurosciences et sciences des comportements
Doctorat d’Université en Biologie-Santé, spécialité Neurosciences (Université de Rennes 1 - École doctorale Biologie Santé)
Enseignant /chercheur
Du histoire médecine 2019/2020


Résumé :

Agoniste dopaminergique le plus ancien et le plus puissant, l’apomorphine est une
curiosité pharmacologique à bien des égards. Loin d’être une molécule anecdotique, elle est retrouvée -bien que parfois discrète - dans la pharmacopée depuis 1869, tour à tour thérapeutique (vétérinaire ou humaine) ou outil pharmacologique. Sujet d’études privilégié à la fin du XIXème siècle, comme en
atteste la riche littérature retrouvée en Europe et aux États-Unis, l’apomorphine a intégré une grande variété de spécialités médicales chez l’adulte, comme chez l’enfant : médecine d’urgence (émétique), neurologie (mouvements anormaux, épilepsie), psychiatrie (hypnotique), addictologie (alcoolisme), andrologie (dysfonction érectile), pneumologie (expectorant & atteintes respiratoires), gynécologie-obstétrique (accouchements, troubles sexuels), ou encore chirurgie (anesthésie). Longtemps négligée, voire même rejetée, par la majorité du corps médical, elle vécut une véritable renaissance à la seconde moitié du XXème siècle grâce, notamment, aux travaux sur la dopamine. Elle est depuis devenue incontournable en neurologie.

Mots clés :

apomorphine, maladie de Parkinson, histoire de la médecine, système
dopaminergique

Title : Apomorphine in human medicine : from the XIXth century to the present day

Abstract :

Apomorphine is the oldest and most powerful dopaminergic agonist, and a
pharmacological curiosity in many ways. Far from being an anecdotal molecule, it has been present - albeit sometimes discreetly - in the pharmacopoeia since 1869, both as a therapeutic (veterinary or human) and as a pharmacological tool. A preferred subject of study at the end of the 19th century, as evidenced by the rich literature found in Europe and the United States, apomorphine has integrated a wide variety of medical specialties in adults and children. These include emergency medicine (emetic), neurology (abnormal movements, epilepsy), psychiatry (hypnotic), addictology (alcoholism), andrology (erectile dysfunction), pneumology (expectorant & respiratory disorders), gynecology and obstetrics (childbirth, sexual disorders), and surgery (anesthesia). For a long time neglected, and even rejected, by the majority of the medical profession, it has experienced a true renaissance in the second half of the 20th century thanks to pioneering work on the dopamine system. Since then, it has become an essential part of neurology.

Keywords :

apomorphine, Parkinson’s disease, medical history, dopaminergic pathways

L’auteur désirant publier ce mémoire dans une revue ne souhaite pas le mettre en ligne in extenso. Vous pouvez écrire à l’auteur.

Ce mémoire / cette thèse est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).