Mémoire DU 2019 d’histoire de la médecine de l’Université René Descartes


Burguet Willy

(écrire à l'auteur)

Ex interniste et spécialiste en médecine nucléaire au CHU de Liège, est membre de la Société Dante Alighieri et a fréquenté les Universités pour Étrangers de Sienne et de Pérouse.

Élève de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège.
Publications :
- Da Trotula a Vesalio. Itinerari della medicina in Italia. chez Nerosubianco (2018)
- Francesco Sansovino. Traduction, introduction et notes de Willy Burguet. L’Édifice du corps humain (Venise, 1550). Presses universitaires de Liège (2019).


L’auteur ayant fait paraître un livre ne souhaite donner qu’un aperçu de son mémoire, renvoyant ainsi à la lecture de son ouvrage.

Résumé

Ce mémoire présente la traduction commentée des principaux chapitres de L’édifice du corps humain de Francesco Sansovino, un petit traité d’anatomie publié à Venise en 1550 qui voulait diffuser en langue vulgaire la description des organes et de leur fonctionnement suivant la tradition galénique. Cet ouvrage a été apprécié à l’époque autant pour son contenu philosophique que médical.

Summary

This paper presents the commented translation of the main chapters of The edifice of the human body of Francesco Sansovino, a small anatomy textbook published in Venice in 1550, intended to reproduce in vernacular Italian the description of the organs and of their function following the galenic tradition. This work was appreciated at the time as much for its philosophical as for its medical content.

INTRODUCTION

En janvier 1550 on publie à Venise un traité d’anatomie intitulé L’edificio del corpo humano1. L’auteur s’appelle Francesco Sansovino (1521-1583), il est le fils du célèbre architecte Jacopo Sansovino. Ce juriste n’est pas médecin, mais veut comme les polygraphes de l’époque faire participer un large public aux fruits de la Renaissance. Il décrit le corps humain de la tête aux pieds, en langue vulgaire et sous la forme d’un in-octavo, économique et peu encombrant.

Ce texte n’a pas encore été à notre connaissance traduit en français. Nous en avons donc réalisé la traduction, dont nous publions les extraits les plus significatifs dans ce mémoire. Ces extraits sont précédés d’une introduction qui situe le contexte historique, culturel et médical du Cinquecento vénitien, qui retrace la vie ainsi que l’œuvre de Francesco Sansovino et qui rappelle l’état des connaissances médicales du temps. Nous relatons enfin, à travers les explications « physiologiques » de l’auteur, les curieux concepts médicaux de l’époque, relevant de la tradition galénique et dont certains sont encore vivaces de nos jours.

Nous avons confronté ce texte avec les œuvres d’André Vésale De humani corporis fabrica libri septem2 et l’Epitome3 publiées sept ans auparavant. Pour ce faire, nous avons eu recours à la remarquable traduction française amplement annotée de l’Epitome par Jacqueline Vons et Stéphane Velut4 ainsi qu’aux traductions anglaises de la Fabrica de William Richardson5 ou de Daniel Garrison et Malcom Hast6.

Ce mémoire se veut une traduction commentée d’un des premiers ouvrages de vulgarisation médicale de la société occidentale.

Pour la suite du mémoire, l’auteur suggère de consulter son livre qui reprend la totalité de la traduction du texte de Sansovino : Francesco Sansovino. L’édifice du corps humain (Venise 1550). Traduction, introduction et notes de Willy Burguet. Presses universitaires de Liège, Liège, 2019.


  1. SANSOVINO F. - L’edificio del corpo humano. Di M. Francesco Sansovino. Nel quale brevemente si descrivono le qualità del corpo dello huomo et le potentie dell’ anima, Comin da Trino, Venise, 1550. Cité ultérieurement comme L’edificio. https://books.google.it/books?id=Q35QAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=it&source=gbs_ge_summary_r& cad=0#v=onepage&q&f=false. Bayerische Staatsbibliotek, Anat. 373. Vu le 12 mars 2018.
  2. VESALIUS A. - De humani corporis fabrica libri septem, Oporinus, Bâle, 1543. Cité ultérieurement comme la
  3. Fabrica.
  4. VESALIUS A. - Andreae Vesalii Bruxellensis suorum de humani corporis fabrica librorum Epitome,
  5. Oporinus, Bâle, 1543.
  6. VÉSALE A. - Résumé de ses livres sur « La fabrique du corps humain » / André Vésale ; texte et traduction par Jacqueline Vons ; introduction, notes et commentaires par Jacqueline Vons et Stéphane Velut, Les Belles
  7. lettres, Paris, 2008. Cité ultérieurement comme VÉSALE A. - Epitome.
  8. VESALIUS A., RICHARDSON W. F. - On the fabric of the human body [transl. by] ; in collab. with
  9. CARMAN J. B., Norman publ., San Francisco, 1998-2009.
  10. GARRISON D. H., HAST M. H. - Andreas Vesalius. De Humani Corporis Fabrica Libri Septem. The Fabric of the Human Body. An Annoted Translation of the 1543 and 1555 Editions, Karger, Bâle, 2014. Cité ultérieurement comme GARRISON D. H., HAST M. H. - Andreas Vesalius.

Table des matières

INTRODUCTION 11

PREMIÈRE PARTIE : L’ÉDIFICE DU CORPS HUMAIN ET SON SIÈCLE
Venise la glorieuse 13
Sansovino le polygraphe 15
Galien plutôt que Vésale 19
En langue vulgaire 27

DEUXIÈME PARTIE : L’ÉDIFICE DU CORPS HUMAIN : EXTRAITS CHOISIS
Préface 31
À propos des cheveux 2
À propos des yeux 33
À propos du nez 35
À propos des oreilles 37
À propos des lèvres 38
À propos du cerveau 40
À propos du cœur 43
À propos du poumon .46
À propos des diaphragmes 48
À propos du ventricule vulgairement appelé estomac .49
À propos de la semence, de l’accouchement et d’autres choses appartenant
à cette matière51
À propos des bras et des mains 58
À propos des nerfs .61
À propos des esprits 62
Quelques choses à propos de la tête .63
À propos de la langue, de la luette, du palais, du goût et de parties qui leur appartiennent66
À propos de la poitrine, des seins et des côtes 68
À propos du foie, du fiel et de la rate 70
À propos des nerfs, des cordes, des ligaments et des fibres 71

CONCLUSION 73

BIBLIOGRAPHIE 75

RÉSUMÉ - SUMMARY 79

Ce mémoire / cette thèse est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).