Mémoire DU Histoire de la médecine 2019 Université René Descartess


Demol Maurice

(écrire à l'auteur)

Docteur en médecine UCL 2012.
DES médecine générale UCL 2014.
DU thérapie manuelle IAO 2013.
DIU médecine du sport 2015.
DU histoire de la médecine Université Paris Descartes 2019.


Les grandes étapes historiques de l’infection à gonocoque

Les grandes étapes historiques de l’infection à gonocoque
Mémoire DU Histoire de la médecine 2019 Université René Descartes
Résumé : Les textes qui nous sont parvenus de l’Antiquité ne permettent pas d’affirmer la présence de l’infection à gonocoque à cette période de l’Histoire. Les premières traces claires de celle-ci remontent au Moyen-Âge. L’arrivée de la syphilis en Europe va bouleverser la pathocénose, amenant les médecins de l’époque à confondre les deux maladies. Ceci engendrera un débat qui durera jusqu’au début du 19è siècle, dans le contexte du développement de la démarche clinique en vénérologie. Albert Neisser isole l’agent causal de la gonorrhée en 1879, la définissant comme une infection à part entière. Les deux Guerres mondiales verront la gonorrhée se répandre parmi les soldats, mettant en évidence la nécessité de prévoir des stratégies de prévention. Les sulfamides puis la pénicilline vont révolutionner la thérapeutique, diminuant nettement les complications liées à la maladie et la durée des hospitalisations pour la traiter. Rapidement, des cas de non réponse aux antibiotiques seront constatés. Le germe développera jusqu’à nos jours des résistances à tous les antibiotiques utilisés pour le traiter, amenant une forte crainte du monde scientifique de voir se répandre des souches résistantes à toutes les thérapies connues. Fin du 20è siècle, l’acquisition de meilleures données épidémiologiques et le suivi des souches résistantes deviennent prioritaires. Ces dernières années, la recherche de nouveaux moyens thérapeutiques se fait urgente. Une collaboration du monde politique, académique et industriel nous paraît essentielle pour la mise en place de stratégies efficaces dans le futur.

Mots clés : Neisseria gonorrhoeae, infection à gonocoque, gonorrhée, blennorragie, Histoire, Histoire de la Médecine, Albert Neisser

The major historical stages of gonococcal infection

Abstract : Texts gathered from Antiquity do not allow us to assert the existence of gonococcal infection during that era. The first clear traces of it go back to the Middle Ages. The emergence of syphilis in Europe will shake the pathocenosis, leading medical doctors of the time to confuse both diseases. This will create a debate that will go on until the beginning of the 19th century, with the ongoing development of the clinical study approach in venerology. Albert Neisser isolates the causative agent of gonorrhea in 1879, defining it as an infectious disease in its own right. The two World Wars will witness gonorrhea spreading among soldiers, highlighting the need to develop prevention strategies. Sulfonamides, and then penicillin, will revolutionize therapy by drastically decreasing both the complications linked to the disease and the duration of hospitalization needed to treat it. Soon afterwards, cases of non-response to the treatment will appear. The germ will continue to develop its resistance to every antibiotic used to treat it, bringing fear to the scientific world that some strains resistant to all known therapies would spread. At the end of the 20th century, the acquisition of better epidemiological data and the monitoring of antibiotics resistant strains turn to be a priority. Over the past few years, research for new therapies has become urgent. Collaboration from the political, academic and industrial worlds seems essential to develop and implement new and efficient strategies in the future.

Keywords : Neisseria gonorrhoeae, gonococcal infection, blennorrhagia, gonorrhea, History, History of Medicine, Albert Neisser

Ce mémoire / cette thèse est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).