Mémoire DU histoire de médecine 2019/2020 résumés


Soulier David

(écrire à l'auteur)

Docteur en histoire moderne Université Côte d’Azur
DU d’histoire de la médecine
Nombreuses publications


Résumé :

La découverte de l’étrier reste couramment attribuée au médecin sicilien Giovanni Filippo Ingrassia, quoique celui-ci l’ait revendiquée dans une publication posthume et que la première description publiée revienne à Pedro Jimeno, qui l’a peut-être apprise dans la ville espagnole de Naples où enseignait Ingrassia. Or l’étrier semble avoir été déjà connu d’un obscur prédécesseur d’Ingrassia à Naples, Francesco Catto, dont l’œuvre aujourd’hui méconnue explique probablement le silence initial du médecin sicilien. Le premier à revendiquer la découverte est l’anatomiste Realdo Colombo, qui a dû observer cet osselet à la même période vers 1550. Sa réclamation est réfutée par Gabriel Fallope, qui assigne la paternité de cette découverte à Ingrassia, puis par ce dernier, qui assume le mérite que lui octroie Fallope. Pourtant, ces deux contestations lancées contre un premier observateur alors décédé peuvent laisser planer le doute. Dans les siècles suivants jusqu’à nos jours, la primauté d’Ingrassia sera diversement discutée avant d’être quasi unanimement reconnue aujourd’hui, sans que l’on tienne compte de Catto ni de Colombo.

Mots clés :

étrier, Ingrassia (Giovanni Filippo), Fallope (Gabriel), Colombo (Realdo), Vésale (André), Eustache (Bartolomé), Jimeno (Pedro), Collado (Luis), Catto (Francesco).

Title : Is Giovanni Filippo Ingrassia the discoverer of the stirrup ?

Abstract :

The discovery of the stirrup is still commonly attributed to the Sicilian physician Giovanni Filippo Ingrassia, although he claimed it in a posthumous publication and the first published description is attributed to Pedro Jimeno, who may have learned it in the Spanish city of Naples where Ingrassia taught. However, the stirrup seems to have already been known to an obscure predecessor of Ingrassia’s in Naples, Francesco Catto, whose now little-known work probably explains the initial silence of the Sicilian physician. The first to claim the discovery was the anatomist Realdo Colombo, who must have observed this ossicle at the same time around 1550. His claim was refuted by Gabriele Falloppio, who attributed the paternity of this discovery to Ingrassia, and then by the latter, who assumed the merit that Fallope gave him. However, these two challenges against a first observer who died at the time may leave room for doubt. In the centuries that followed until today, the primacy of Ingrassia will be variously discussed before being almost unanimously recognized today, without taking into account Catto or Colombo.

Keywords :

stirrup, Ingrassia (Giovanni Filippo), Falloppio (Gabriele), Colombo (Realdo), Vesalius (Andreas), Eustachi (Bartolomeo), Jimeno (Pedro), Collado (Luis), Catto (Francesco).

L’auteur se réserve le droit de publier son mémoire in extenso. Vous pouvez lui écrire.

Ce mémoire / cette thèse est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).